"Quand lo boïer ven de laurar"
chant traditionnel

Ce chant, très répandu dans toute l'Occitanie, est probablement fort ancien.
Pourtant, sa mélodie semble avoir gardé sa forme originelle, identique partout.
Il n'en est pas de même pour les paroles qui ont subi de nombreuses adaptations.
Cette  chanson  a été adaptée en chant de lutte contre les envahisseurs de tous ordres:

- Dans le Bordelais ou le Périgord, la chanson fait référence aux Anglais, dans une
région qui, au temps des bastides (XIII e et XIV e siècles), était une zone
frontière.

- Au coeur de l'épopée cathare (XIII e siècle), on dit que c'était le ou un des chants de
ralliement des Parfaits.
_ Plus tard, les paroles (notamment des versions ariégeoises ou toulousaines)
parlent de pèlerins.
_ L'église catholique a ensuite récupéré la mélodie pour en faire un
cantique;

L'énigmatique "A,E,I,O,U" n'a pas révélé son secret:

Certains l'ont interprété comme suit:"Aquila ejus juste omnia vincit"
“Notre Aigle avec justesse, en tout est victorieux.”
Au XIII e la langue latine était utilisée au pays d'OÏL mais en pays de langue d' OC c'est anachronique!
Tout aussi anachronique pour les Cathares qui n'auraient pas utilisé la langue de leur persécuteur 
c'est probablement une invention d'un érudit parisien.
D'autre y font valoir une devise occitane qui serait:
"Austria Est Imperare Orbi Universo"
Traduit avantageusement en :
"Il appartient au midi de dominer le monde"
Qui fut on le suppose la devise de l'empereur Frédéric III (1415-1493 des Habsbourg maître jadis de l'Autriche-Hongrie
bien qu'il n'aie jamais révélé la signification de ces 5 lettres qu'il apposait partout!
"Toute la terre est sujette à l'Autriche"
ou bien " La destinée de l'Autriche est de diriger le monde entier".


Alors, que signifient ces 5 lettres A,E,I,O,U reprises en refrain pour un occitan  ?


_____________________________________________________________________

VERSION CHANTÉE PAR LOS GENTETS GOIATS DAU PEIRIGÒRD


Quand lo boier ven de laurar
 

(Veuillez  actionnez le bouton de gauche)

Quand le bouvier vient de labourer, (bis)
(Il) plante son aiguillon, ah !
Plante son aiguillon.
Trouve sa femme au pied du feu, (bis)
Toute affligée, ah !
Toute affligée.
« Si (vous) êtes malade, dites-le. (bis)
(Nous) vous ferons un potage, ah !
Vous ferons un potage
Avec une rave, un petit chou, (bis)
Une alouette maigre, ah !
Une alouette maigre. »
« Quand je serai morte, enterrez-moi (bis)
Au fin fond de la cave, ah !
Au fin fond de la cave. »
Elle s’en est allée au paradis (bis)
Au ciel avec ses chêvres, ah !
Au ciel avec ses chêvres.



Quand lo boier ven de laurar, (bis)
Planta son agulhada, a !
Planta son agulhada.
Troba sa femna au pe dau fuòc, (bis)
Tota desconsolada, a !
Tota desconsolada.
« Si setz malauda, disatz-iò. (bis)
Vos faram un potage, a !
Vos faram un potage
Emb d’una raba, emb d’un chaulet, (bis)
Una lauveta magra, a !
Una lauveta magra. »
« Quand sirai mòrta, enterratz-me (bis)
Au pus fons de la cava, a !
Au pus fons de la cava. »
‘La se’n es ‘nada au paradis, (bis)
Au ciau coma sas chabras, a !
Au ciau coma sas chabras.


Autre version


Quand le bouié ben de laura (bis)
Planto sou agulhado
A.E.I.O.U.
Planto sou agulhado

Trobo sa fenno al pé del foc (bis)
Tristo, descounsoulado
A.E.I.O.U.
Tristo, descounsoulado

Se sios malauto dit nous oc (bis)
Ta ferem un poutatge
A.E.I.O.U.
Ta ferem un poutatge

Am uno rabo, am un caulet (bis)
Une lauzeto magre
A.E.I.O.U.
Une lauzeto magre

Quand sarei morto enterro me (bis)
Al pu foun de la cabo
A.E.I.O.U.
Al pu foun de la cabo

Met-me lous pès a la paret (bis)
Le cap sous la canèlo
A.E.I.O.U.
Le cap sous la canèlo


Et los roumieous que passaran (bis)
Pendran aigo senhado
A.E.I.O.U.
Pendran aigo senhado

Et diran qui es morto aqui ? (bis)
Aco es la paouvro Joana
A.E.I.O.U.
Aco es la paouvro Joana

Sen es anabo en paradis (bis)
Al cèl ambe sus crabos
A.E.I.O.U.
Al cèl ambe sus crabos



Quand le bouvier rentre du labour (bis)
Il plante son aiguillon
A.E.I.O.U.
Il plante son aiguillon

Il trouve sa femme au «pied» du feu (bis)
Triste, inconsolée
A.E.I.O.U.
Triste, inconsolée

Si tu es malade dis-moi oui (bis)
Je te ferai un potage
A.E.I.O.U.
Je te ferai un potage

Avec une rave, avec un chou (bis)
Une alouette maigre
A.E.I.O.U.
Une alouette maigre

Quand je serai morte enterre-moi (bis)
Au plus profond de la cave
A.E.I.O.U.
Au plus profond de la cave

Mets-moi les pieds contre le mur (bis)
La tête sous la cannelle
A.E.I.O.U.
La tête sous la cannelle

Et les pèlerins qui passeront (bis)
Prendront l'eau bénite
A.E.I.O.U.
Prendront l'eau bénite

Et diront : qui est mort ici ? (bis)
Ca c'est la pauvre Jeanne
A.E.I.O.U.
Ca c'est la pauvre Jeanne

S'en est allée au paradis (bis)
Au ciel avec ses chèvres
A.E.I.O.U.
Au ciel avec ses chèvres

Lo boier 
dimècres 12 de genoier dau 2005, da Joan-Pèire (IEO) (non limousin)

La cançon occitana dau boier es naissuda, es probable dins lo periòdo dich "classic" de l’istòria de l’occitania. Lo sieu autor, cantaire anonime èra bessai un flaütaire dau Larzac. Pilhèt coma ària, la mùsica d’un cantico de l’Atge-Mejan, facile a jugar sus cinq nòtas e li metèt de paraulas en occitan.
Aquesta cançon fòrta dau sieu succès e dau sieu simbolismo, viatgèt dins l’espaci e dins lo temps. Coma per toti li cançons populari, existon un molon de variantas (40 son estadi estampadi). Lu mobiles d’Aude la cantavan en lo 1870 quora son anat au fuec e mai recentament lu militants occitans l’an cantada sus Larzac. Lu quatre elements de la biosfera vist dai ancians son presents dins aquest cant : l’òme per la Tèrra que laura, l’ària dont l’auceu-totem vòla, la frema per lo fuec que manten e lo sorgent dont si va pròche per sobreviure. Merci a Clara BALDOUROUX de l’associacion "Lo ròdol de Velaurs" (13) que nos a mandat aquesta version.

version EIO
Lo boier (1)

Quand lo boier ven de laurar (bis)
Planta son agulhada
A.E.I.O.U.
Planta son agulhada (2).
 
Tròba sa femna au pè dau fuòc (bis)
Tota desconsolada
A.E.I.O.U.(3)
Tota desconsolada(4)
 
Se sètz malauta digatz-o (bis)
Vos farem un potatge
A.E.I.O.U.
Vos farem un potatge
 
Am’una raba, am’un caulet (bis)
Una alauseta (5) magra
A.E.I.O.U.
Una alauseta magra
 
Quand sarai mòrta enterratz-me (bis)
Au pus fons de la cròta (6)
A.E.I.O.U.
Au pus fons de la cròta
 
Lei pès virats a la paret (bis)
Lo cap sos la canèla(7)
A.E.I.O.U.
Lo cap sos la canèla
 
E lei romieus que passaràn (bis)
Prendràn l’aiga segneda
A.E.I.O.U.
Prendràn l’aiga segneda
 
E diràn quala es mòrta aicí (bis)
Aquò’s la paura Joana (8)
A.E.I.O.U.
Aquò’s la paura Joana
 
Se’n es anada au Paradís (bis)
Soleta amé sei cabras(9)
A.E.I.O.U.
Soleta amé sei cabras
____________________
- (1)"Lo boier" Constelacion dins la carta occitana dau ciel.
- (2) Agulhon dau boier, baston que sierve a ponher li bèstias per li faire avançar e/ò a netejar l’araire.
- (3) AEIOU : es curios de veire que li inicialas son la devisa dei Hasbourg e de l’emperi Austro-Ongrés
Austriae est imperare orbi universo, La destinée de l'Autriche est de diriger le monde entier.
- (4) Privada dau "consalamentum" dei Catares.
- (5) Rabesten (bèu-fiu d’Esclarmonda de Foix) Caulet-Lavenant e Lauseta de Puei-Laurens, tres familhas que sostenion lu Catares.
- (6) Au mai fonds d’una cròta, mai segurament d’una bauma.
- (7) la tèsta sota lo luquet (sorgent rustic), lu Catares cercavan lu sorgents, simbòlos de la conoissença e de la puretat.
- (8) Joana, nom donat per lu Catares a la sieu gleia(cf: l’evangeli segon Sant Joan).Si tròva tanben dins d’autri versions : Margòt, Bernarda, Antoineta.
- (9)"Lei cabras" li planetas en libertat.

Source:http://ieo06.free.fr/spip.php?article115


Sources:
http://www.chanson-limousine.ne
http://ieo06.free.fr/spip.php?article115
http://www.zictrad.free.fr/Provence/Cours/Analyses/bouie/analyse-bouie.htm



RETOUR RETOUR