L'église romane d' ECHEBRUNE
en SAINTONGE

Texte intégral de Charles CONNOUË
Photos  Alain DELIQUET


Les photos sur ce site peuvent être utilisées exclusivement à des fins non commerciales après autorisation et sous réserve de mentionner la source:
"Site Belle Saintonge"

Commune du Canton de PONS (à 6 kilomètres à l'Est de Pons et à '26 kilomètres de Saintes)



Cette église paroissiale, dédiée à Saint Pierre, construite à la fin du XIIe siècle, restaurée au XVe, classée Monument Historique le 6 Septembre 1902,

Façade église romane ECHEBRUNE

 est dotée d'une des plus belles façades de la Saintonge.

église romane ECHEBRUNE

Partagée en trois étages elle a son premier occupé par un superbe portail dont les cinq voussures en plein-cintre reposent sur deux larges pieds-droits formés de colonnes et de pilastres alternés.

église romane ECHEBRUNE


Les très beaux chapiteaux des colonnes se prolongent en bandeau à travers les deux baies aveugles jusqu'aux contreforts d'angles eux-mêmes ceinturés par le bandeau.
 Ces chapiteaux sont simplement ornés de feuillages d'acanthe, mais par leur facture vigoureuse, la netteté de leur exécution et leur parfaite ordonnance, ils réalisent un ensemble particulièrement décoratif.

Chacun des cinq arcs du portail est bordé d'un cordon finement sculpté.

église romane ECHEBRUNE

Des groupes de colonnes occupent au deuxième étage les angles de la façade et montent jusqu'à une magnifique corniche très richement garnie de modifions bien traités avec rosaces entre chacun d'eux. Au-dessus de cette corniche se développe une arcature de sept cintres ourlés de filets à pointes de diamant.
Les baies sont séparées les unes des autres par des groupes de colonnettes.

église romane ECHEBRUNE


L'arc central, plus vaste, est polylobé.
Le fronton de l'étage supérieur était depuis le XVIe siècle arrondi et portait des flammes à chaque extrémité.
Au début du présent siècle il a été rétabli dans sa forme triangulaire primitive.

église romane ECHEBRUNEéglise romane ECHEBRUNE

Il y a lieu d'ajouter que les parties planes des baies aveugles sont couvertes de curieux graffiti et que, il y a peu de temps encore, un vaste ballet masquait l'entrée principale.
On en voit encore les quatre gros corbeaux de soutien sous la corniche.
Ces " ballets " existaient en avant de presque toutes les églises.

Des quatre travées composant la nef, la première coupée par un mur du XVIIIe siècle surmonté d'une balustrade en pierre, abrite une tribune.

( Je n'ai jamais pu trouver cette église ouverte)


Ces travées sont séparées par des groupes de trois colonnes adossées chacune à un pilastre.
Les chapiteaux lisses portaient autrefois des doubleaux soutenant une voûte en tiers-point aujourd'hui remplacée par une charpente.

Latéralement sur les impostes des pilastres s'appuient des arcs en plein-cintre bordés de fines pointes de diamant qui encadrent des fenêtres romanes.
Dans la troisième travée, côté Sud s'ouvrait une porte auxiliaire à deux voussures surmontée d'une fenêtre ronde.
La travée continuant la nef porte le clocher, elle est couverte d'une coupole sur pendentifs appuyée sur quatre arcs en tiers-point portés par des groupes de colonnes adossées à des pilastres.
La base de la coupole s'orne d'une petite corniche décorée de dents de scie.

église romane ECHEBRUNE


Les murs Sud et Nord sont renforcés par des arcs de différents diamètres encadrant deux fenêtres romanes, l'une ouverte, l'autre murée.
L'intérieur de cet édifice (dans un assez triste état d'abandon} n'offre comme décoration que quelques rubans entrelacés sur les impostes des pilastres, quelques pointes de diamant   et   une  double   rangée   de  besants   à   la   hauteur  des   tailloirs  de   la   nef.  
Toute l'ornementation  a été  réservée à  la façade.

église romane ECHEBRUNE


Le clocher octogonal, puissamment contrebuté à l'angle Sud-Ouest par un énorme massif du XIIIe siècle et au Nord par deux autres grands contreforts du XIVe, se dresse sur le flanc escarpé d'une forte éminence.
Il domine vers le Nord un vaste paysage.


____________________Fin du texte de Charles CONNOUË 

Les églises de SAINTONGE
livre 1 épuisé

édition: R.DELAVAUD (Saintes)

avec leur aimable permission._______________________________

_________________________________________________________________________

 

 " FAISONS PARLER "

les sculptures d' ECHEBRUNE ou du moins essayons....

(Rappel: la touche F11 libère l'écran total et c'est réversible )

église romane ECHEBRUNE

Une des rares représentation du démon ou satan
avec des flammes dans les cheveux
Ces représentations sont tardives du XIIe
Remarquez que les yeux sont carrés symbole terrestre opposé au cercle

église romane ECHEBRUNE

Une "Harpie"

église romane ECHEBRUNE

Les chapiteaux à gauche du portail d'entrée

église romane ECHEBRUNE

Les chapiteaux et la frise qui les prolongent
Des feuilles d' acanthe




Les sculptures n'avaient pas grand chose à dire ...

Mais les graffitis parlerons peut-être à certains....




milice, soldats ?



Christ en majesté ?







Noeud de Salomon




variantes





Croix de salomon





Le panneau devant l'église d'ECHEBRUNE:

église romane ECHEBRUNE

 

église romane ECHEBRUNE Voir l'album type "vertical agrandi "  de l' église romane d' ECHEBRUNE 

pour les visites aux alentours 

voir à la fin de l'église d' AVY:



Retour ART ROMAN en SAINTONGE

Retour à " Belle Saintonge"

FIN avril 2016