L' église romane de

BLANZAC les MATHA

en Saintonge


Texte intégral de Charles CONNOUË
Photos de Michel ROCHAT et Alain DELIQUET


Les photos sur ce site peuvent être utilisées exclusivement à des fins non commerciales après autorisation et sous réserve de mentionner la source:
"Site Belle Saintonge"


Commune du Canton de MATHA 3 kms à l'Ouest de Matha et à 15 kms de Saint-Jean-d'Angély.

Eglise romane, placée sous le patronage de Saint Pierre et Saint Paul.
Son portail est simple et ses trois voussures en plein cintre n'ont reçu qu'une décoration géométrique : grandes dents de scie, losanges, etc.

BLANZAC les MATHA

Il est surmonté d'une corniche à modillons travaillés, sur laquelle s'appuie une fenêtre romane à colonnettes qui troue un pignon aigu.
Le clocher carré, à toit plat, offre une particularité.


Chacune de ses faces est percée d'une fenêtre géminée dont les deux arcs en plein cintre portés par trois colonnettes doubles — placées l'une devant l'autre — sont coiffées d'un arc plus grand, également en plein cintre- ; disposition fréquente (avec quelques variantes) à l'Est de la Saintonge. Les colonnes ont des chapiteaux, mais leurs sculptures, comme celles de la façade, sont frustes et grossières.

BLANZAC les MATHA

Plan de R.RIVAUD


L'intérieur comprend deux nefs, la deuxième, simple, est une longue chapelle seigneuriale ajoutée au XVIe siècle. Cette chapelle a son entrée à droite, près du grand portail et se prolonge jusqu'à l'abside. Elle communique avec la nef principale, voûtée en berceau (matériaux légers), par trois grandes baies en tiers-point.

Elle est plafonnée, sauf sur les travées correspondant au chœur, qui ont une voûte de pierre en tiers-point.
Le carré du clocher, partie la plus intéressante de l'ensemble, est encadré de quatre gros massifs de maçonnerie formés de cinq épaisses colonnes accolées dont les chapiteaux ont reçu une belle décoration variée : feuillages, hiboux, griffons, etc.

BLANZAC les MATHA

BLANZAC les MATHA

BLANZAC les MATHA

Un plafond cache vraisemblablement une voûte ancienne.(C'était avant la restauration)

BLANZAC les MATHA


L'abside demi-circulaire, renforcée a l'extérieur par quelques colonnes sans chapiteaux, n'a pas d'ornements à l'intérieur. Les deux grandes fenêtres qui l'éclairent sont nues.
Le support des fonts baptismaux mérite un regard, II est agréablement rehaussé de jolies têtes de dauphins.
Sur les murs Nord se voient encore, souvenirs de la guerre de Cent ans, de nombreuses traces d'incendies qui ont détruit les bâtiments attenant à l'église.


______Fin du texte de Charles CONNOUË ___________________________________________

Les églises de SAINTONGE (livre 3 épuisé)

édition: R.DELAVAUD (Saintes) 

_____________________________________________________________avec leur aimable permission.__

"FAISONS PARLER LES CHAPITEAUX 

de BLANZAC les MATHA!"

Je rappelle que je suis athée, alors il n'y a nul prosélytisme dans les commentaires seulement une recherche
pour comprendre ces sculptures non conformes aux standards dit "catholiques"
et que les spécialistes de l'art roman ont trouvé sans grand intérêt.

Les sculptures des quatre piliers:

blanzac les matha

Sur sa tête un être bizarre au corps de serpent (dont la tête est visible sur la droite)
Le corps bien que ressemblant sous cet angle à celui d'un  serpent  n'est pas couvert d'écailles
mais se présente comme quelque chose  pour le moins tortueux et ressemblant à une tresse!
A gauche du personnage principal une étoile (signe que cela se passe ou se passera au ciel)
Le personnage n'a ni barbe ni moustaches ni cheveux.
Les mains sur son ventre (généralement signe du désir de protéger sa foi lorsque les mains sont sur la poitrine)
La taille des mains est démesurée. (Les mains symbolisent les actions)
Aux poignets une espèce de double manipule (mais elle se portait différemment voir *) traînant au sol
ou bien sortant de la pierre de l'édifice .
Les pieds du personnage sont absents et font partie de l'astragale (il fait partie de l'église ou marche avec ou dans elle).
Sur la photo suivante la tête du pseudo serpent est en fait la tête d'un homme.



A l'extrême gauche l'on voit sous un autre angle la tête qui termine le corps du pseudo serpent;
de face un serpent de coté un homme!

c'est déjà évocateur mais si en plus on ajoute le corps tourmenté...

Je n'ai pas de morale évidente pour cette première scène sinon que cet homme est probablement un ecclésiastique
qui a eu maille à partir avec le "Malin" 
A moins qu'il soit question d'hérésie ?

A droite un personnage au corps de serpent dont la queue descend plus bas que le reste du corps.
Ses ailes sont présentent mais en X signe que ce n'est pas la bonne voie à suivre et que le chemin du ciel
est pour lui une mission impossible..



Remarquez la queue qui descend plus bas que terre !
Remarquez que le sculpteur n'a pas fait des volutes en crosse aux angles
mais quelque chose d'autre...

Personnellement je trouve sous cet angle que le chapiteau est remarquable:

On y voit une tête de chouette et...

_une sorte de volute en forme de crosse d'évêque qui entoure les grands yeux
_ou bien une grande feuille lancéolée ou les deux à la fois
_les tables de la loi en guise de corps
    et peut-être même un bec qui se nourrit de ces tables ?


A droite de cette "chouette" stylisée 
 un orant dont les mains sont symbole de renouveau avec ces feuillages 
l'on peut encore y voir les espèces de manipules.

A droite ce que je propose comme le symbole de la  chasteté
à cause du  noeud à la base de la feuille creuse
et des rameaux végétaux.

Puis un chapiteau dégradé par les intempéries


Au centre on devine bien la "chouette" 

A gauche le personnage a retrouvé un corps plus digne: celui d'un lion (la force virile) à visage humain, 
mais avec une queue lancéolée dont le pompon est tourné vers le sol , ce qui n'est pas positif !
et des ailes dirigées vers le ciel !

Le visage ne laisse aucun doute: c'est bien de l'homme qu'il s'agit et celui-ci a des ailes magnifiques
sur ses pattes de devant comme si le chemin du ciel s'ouvrait à lui mais sa queue non totalement maîtrisée 
indique qu'il est encore trop attaché aux plaisirs terrestres 

il est seulement en progrès !

A droite le léonin a une tête d'oiseau ( des ailes et une tête d'oiseau) 
Il  lisse ses plumes 
il est prêt pour marcher vers le  ciel !

Il ne lui manquait que la foi ?

_______________


A droite la queue est double: une feuille vers le ciel et un pompon vers le sol !

_______________________________________________________

(*)    La Manipule Qu'es à quo ? Qué quo l'es cheu ?

MANIPULE(*)      La " MANIPULE" 


Le dessin montre que le manipule se tient au XI e dans la main et non au poignet?

De plus le manipule ne se porterait qu'à une main?


Plus sur
 " http://www.ceremoniaire.net/sainte_messe/parements/manipule.html"

BLANZAC les MATHA vers l'ALBUM type "JQ"



et un autre chef-d'œuvre pour mon plaisir:




____________________________________La carte_____________________________________

cqrte touristiaue

A visiter aux alentours:

    • Tour de Matha · à  Matha (à 3 Km de Blanzac les Matha)

      Du château féodal, reconstruit à la Renaissance, ne subsiste qu'un donjon agrémenté d'un porche et d'une tourelle. La motte féodale atteste la présence d'un château au Moyen-Âge.

    • L'église de Matha
    • Le fanal d'EBEON
    • le fanal d'Ebéon voir Les piles.pps
    • L' écomusée du Cognac à  Migron (à 8 Km de Blanzac les Matha)

      Aménagé dans un domaine de renom depuis 1850, l'écomusée du Cognac présente à la fois la facette sociale par l'évocation de la vie des vignerons du 19ème siècle et une facette technique, avec outils et visite des chais, de l'élaboration du pineau des Charentes et du Cognac.

    • Abbaye de Fontdouce  à  Saint-Bris-des-Bois (à 15 Km de Blanzac les Matha)(voir le diaporama)

    • FONTDOUCE
    • Musée des Arts et Traditions des Bujoliers - Maison de la Mérine  à  Saint-Césaire (à 17 Km de Blanzac les Matha)

      Aménagé dans la maison de Mérine, bâtisse saintongeaise typique, le musée des Arts et Traditions des Bujoliers tire son nom des artisans fabriquant des "bujours", récipients servant pour la lessive au 19ème siècle. (voir le diaporama sur la Bugée au Château)

    • Le Paléosite à  Saint-Césaire
  • La lanterne des morts · à  Fenioux (à 20 Km de Blanzac les Matha)(voir le diaporama sur les  lanternes) ( Le zodiaque de FENIOUX)

  • lanterne de fenioux

    Érigée au centre d'un ancien cimetière au 12ème siècle, la lanterne des Morts de Fenioux est composée d'une grappe de onze colonnes que surmonte un lanternon soutenant grâce à treize colonnettes un toit recouvert d'écailles qui se termine par une croix. On peut accéder au lanternon grâce à un escalier à vis de 37 marches. Loin d'être un signal du décès d'un paroissien, elle revêtait une dimension symbolique d'immortalité de l'âme et rappelaient les devoirs des vivants envers les morts

    L'église de Fenioux

  • fenioux

    Érigée sur une église carolingienne du 9ème siècle, Notre-Dame est typiquement de style roman saintongeais. Sa façade en est l'exemple type par un large portail composé de cinq voussures, une dizaine de pilastres surmontée d'une frise végétale constituée par l'ensemble des chapiteaux. Les thèmes du Bien et du Mal, des travaux mensuels et des signes du zodiaque sont également illustrés.

_________________________________________________________________________________

:

BLANZAC les MATHA vers l'ALBUM type "JQ"

___________________________________ Fin de la page maj: sept 2011/rev avril 2012/2015

Retour ART ROMAN

Retour à Belle Saintonge

FIN