L'église romane de LA VALLÉE

Texte intégral de Charles CONNOUË
Photos de Michel ROCHAT  et Alain DELIQUET



Les photos sur ce site peuvent être utilisées exclusivement à des fins non commerciales après autorisation et sous réserve de mentionner la source:
"Site Belle Saintonge"

LA VALLÉE :Commune du Canton de SAINT-PORCHAIRE (à 42 kilomètres au nord- ouest de Saint-P or chaire et à 27 de Saintes)


L'intéressante église de la Vallée n'a pas la renommée qu'elle mérite. 

vue générale de l'église de LA VALLÉE

Sa façade élégante et soignée, son beau clocher saintongeais 

et sa très curieuse tour d'escalier en font un édifice qui mérite de retenir l'attention.

Certains archéologues lui donnent une origine très ancienne et n'hésitent pas à la faire remonter au XIe siècle, voire au IXe. Mais là encore rien ne prouve une si haute antiquité et ce qui est parvenu jusqu'à nous accuse tout au plus le XIIe et plutôt même la deuxième moitié que la première, avec des parties du XIII e. 

Des mutilations et des adjonctions ont, par la suite, modifié l'aspect primitif.

la facade de l'église de LA VALLÉE

La façade à pignon est occupée par un important rez-de-chaussée et un court premier étage qui, disposition assez rare en Saintonge dans la série des façades ornées, ne comporte aucune galerie, aucune arcature, mais seulement une large fenêtre romane dont le cintre repose sur deux fines colonnettes. Pour le reste cet étage qui est surmonté d'une corniche à beaux modifions, est simplement traversé par les quatre colonnes montant du sol qui divisent le rez-de-chaussée en trois aires. Au centre s'ouvre un portail à trois voussures basses et larges, très légèrement brisées, ornées de feuillages et de palmes. De chaque côté des fausses portes aux arcs nettement brisés, ont leurs chapiteaux réunis à ceux du portail par un bandeau bien travaillé.

La décoration de cette façade est remarquable par sa variété. En dehors des quatre colonnes de séparation qui, dans leur hauteur, changent trois fois de diamètres et des appareillages en losanges et en zigzag, il faut citer avec les chapiteaux, toute une série de griffons rangés deux à deux et les dix modillons de la corniche où l'on distingue des tètes de loup, des masques humains et divers autres sujets.

Le clocher de LA VALLÉE

Le clocher est une robuste tour carrée à deux étages terminée par un toit presque plat. Chaque face du premier est occupée entièrement par deux grandes arcades en plein-cintre à deux voussures portées par des colonnes cylindriques dont les deux du centre sont accolées et les deux autres rejetées à l'extrême bordure des angles. L'étage supérieur est percé de quatre fenêtres également en plein-cintre, groupées deux à deux et séparées par une colonnette. Sur le côté Nord se dresse une bizarre tour d'escalier dont la curieuse silhouette donne à cette église un cachet très particulier. Sur une base carrée s'élève une première partie cylindrique surmontée d'une pointe qui dépasse sensiblement la toiture du clocher. 

Cette pointe commence à se rétrécir au milieu de sa hauteur et le termine par un cône très court qui s'amorce sur la partie cylindrique sans aucune saillie. Cette tourelle est postérieure au clocher.

Toute la partie orientale de l'église, chœur et abside, a disparue abattue probablement au moment des guerres avec les Anglais. Des colonnes d'angles et les amorces des voûtes sont encore visibles.

l'intérieur de l'église de LA VALLÉE

A l'intérieur la nef est à quatre travées séparées par des demi-colonnes adossées à des pilastres peu saillants. Entre ceux-ci des arcs en tiers-point consolident les murs; latéraux percés de fenêtres en plein-cintre.

Les chapiteaux des colonnes sont simplement ornés de cabochons aux angles. Des arcs doubleaux brisés portent une voûte en pierre sur les deux dernières travées. A la hauteur du dernier arc qui présente seul des chapiteaux travaillés (hommes en lutte avec des serpents),

LA VALLEE: L'art de s'envoyer en l'air

LA VALLEE: aux prises avec des serpents

un mur a été construit qui termine la nef. Ce mur est percé d'une arcade en tiers-point à double ressauts par laquelle on accède au carré du clocher recouvert 

LA COUPOLE

d'une coupole octogonale sur trompes avec vaste trou à cloches. Les arcs de soutènement retombent sur de grosses colonnes doubles à chapiteaux lisses.
Ce carré, occupé par l'autel, forme chevet. Son mur plat est ajouré 'd'une fenêtre en plein-cintre.
A droite de ce carré-chevet s'ouvre une chapelle haute à laquelle on accède par un escalier ouvrant dans la quatrième travée de la nef, chapelle couverte d'une voûte de pierre en berceau et éclairée par une fenêtre ornée de chapiteaux à crochets. Elle regarde l'autel principal par une ouverture dans son mur de gauche.

LA VALLEE: la fenètre en facade

Dans la nef une jolie fenêtre perce le mur de façade, elle est ornée de colonnettes aux chapiteaux joliment décorés et son cintre est garni d'un cordon à pointes de diamant.
L'église de la Vallée, dédiée à Saint Vivien, a été inscrite à l'inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.


____________________Fin du texte de Charles CONNOUË

Les églises de la SAINTONGE  (livre 1 épuisé)

édition: R.DELAVAUD (Saintes)

avec leur aimable permission._______________________


"Faisons parler les sculptures de l'église romane de
LA VALLÉE"

Je rappelle que je suis athée, alors il n'y a nul prosélytisme dans les commentaires seulement une recherche
pour comprendre ces sculptures non conformes aux standards dit "catholiques"
et que les spécialistes de l'art roman ont trouvé sans grand intérêt.

Le thème principal est celui de la fertilité du couple

le couple de LA VALLEE

On y voit distinctement un homme barbu à droite et sa femme à gauche
Ils sont enlacés tendrement.
Entourés de feuillages dirigés vers le ciel.

coté gauche

Coté gauche la femme étreint un animal symbole de passion
et ses pieds sont vers le ciel et soutiennent le tailloir
autant dire l'église au sens figuré

coté droit

Coté droit idem

L'église favorise donc à l'époque la fertilité du couple
pour autant que ce soit dans le lien du mariage
et sans trop prendre son pied comme le montre le chapiteau suivant

Les seigneurs ont besoin de bras pour toutes ces terres nouvellement
défrichées avec les progrès des techniques agricoles
Mais il ne faut pas tomber dans la luxure pour autant !!




Ici c'est très négatif
La femme ici maintient contre ses seins
 (simulation d'allaitement)
des serpents

Fertilité OUI plaisir NIET
en tous cas faudrait pas en abuser !



A gauche le griffon qui explicite cette femme:
Elle a des ailes pour aller au ciel
une tête d'oiseau c'est très bon!
et elle se nourri de feuillages signe de vie nouvelle

Rien de négatif
Le chapiteau n'est donc qu'une mise en garde



10 mois lunaires et...
le compte est bon !
En face le même type de chapiteau stylise probablement l'autre sexe !



Dès fois que ces pauvres paysans n'aient pas le sens de l'observation !!!

Le message n'est pas très évangélique mais c'est celui de l'église de LA VALLÉE:
Croissez et multipliez vous...



et sur ce petit chapiteau:
"n'écoutez pas les conseils des forces maléfiques !"

Voilà les sculptures romanes de LA VALLÉE ont bien parlé 



A visiter aux alentours de LA VALLÉE:

carte touristique distribuée dans les office de tourisme


  •  L'abbaye de TRIZAY (à 5 km)

  • L'église de GEAY  
  • L'église de ROMEGOUX pour son pape trifrons et son grand vitrail moderne (à 6 km) voir les trifrons.

  • BEURLAY: église romane, fontaine , moulin, fabrique de galettes ( à 6 km) 

  • PONT L'Abbé d'Arnoult et CHAMPAGNE (à 10 km) (belles églises romanes)

  • ROCHEFORT son port, la corderie royale, le chantier de l'Hermione, La maison de Pierre LOTI, 
  • la place COLBERT et les musées... musée des métiers d'autrefois, maison de Pierre LOTI, etc...(à 13 km)
  • ECHILLAIS son pont transbordeur unique en France et sa splendide église romane un must ! (à 12 km)  
  • Le magnifique château de LA ROCHE COURBON à 10 km 

Septembre 2008/ rev sept 2011/rev nov 2015

 vers l'album photos sur LA VALLÉEVers l'album photos sur l'église de LA VALLÉE


Retour ART ROMAN

Retour à Belle Saintonge

FIN