L' église romane de LE DOUHET

Texte intégral de Charles CONNOUË
Photos de Michel ROCHAT et Alain DELIQUET


Les photos sur ce site peuvent être utilisées exclusivement à des fins non commerciales après autorisation et sous réserve de mentionner la source:
"Site Belle Saintonge"

Commune du Canton Nord de SAINTES (à 10 kilomètres au Nord-Est de Saintes)

L'église du Douhet, dédiée à Saint Martial, est inscrite aux Monuments Historiques depuis le 1er Septembre 1915.

LE DOUHET

Sa façade et sa nef sont du XI e siècle. Son clocher est du début du XVe. Cet édifice intéressant malgré une certaine lourdeur d'ensemble, n'est pas aussi connu qu'il mériterait de l'être car sa façade est une des plus ornée de la Saintonge.

LE DOUHET

Le village du Douhet situé sur une voie très ancienne mais écartée est de ce fait relativement peu fréquenté. Il offre cependant de nombreuses ressources au point de vue touristique. (Aqueduc romain, château. Fontaine pétrifiante, anciennes carrières, etc.).

Le clocher, massive construction carrée, a sa plateforme couronnée d'une courte pyramide de pierre, encadrée aux angles de quatre pyramidons à crochets. La nef est abondamment étayée sur son coté Nord par de gros contreforts qui témoignent des inquiétudes inspirées par l'édifice au cours des siècles passés.

LE DOUHET

La façade, à deux étages terminée par un pignon obtus, présente un vaste portail en plein-cintre encadré de deux baies aveugles. Les voussures de ces trois baies portées par des colonnes (quelques-unes baguées) à chapiteaux très historiés, sont ornées d'une riche décoration. Un bandeau réunit tous les chapiteaux et va d'une extrémité à l'autre. On y peut admirer de nombreuses scènes bibliques et des feuillages d'une belle exécution.
Parmi les divers sujets représentés il y a lieu de remarquer le Christ et ses Apôtres,
un Agneau pascal dans une gloire ronde et peut-être un Péché Originel.

Cette dernière scène est très curieuse. Une femme debout, à laquelle un énorme serpent parle à l'oreille, semble tenir par les cheveux un homme agenouillé à sa droite qui, de la main gauche, lui relève la robe jusqu'au dessus du genou. D'un côté Dieu le père accompagné d'un ange ailé, croise bizarrement les jambes et paraît exécuter un pas de danse. De l'autre un personnage, armé d'un bâton ou d'une épée, en menace la femme.
Au-dessus du rez-de-chaussée et appuyées sur une corniche à modifions. Se développent trois grandes baies dont deux aveugle: portées par des groupes de colonnes à chapiteaux. L'intérieur de l'édifice est particulièrement sombre du fait des fenêtres rares et très étroites. Les quatre travées de la nef séparées par des colonnes demi-engagées à chapiteaux nus sont recouvertes d'une voûte de pierre en berceau.

LE DOUHET

Le choeur compte deux travées, dont l'une très courte et ses colonnes sont surmontées de chapiteaux à dragons. L'abside demi-circulaire a sa voûte en cul-de-four ornée d'une gloire en grisaille du XVIIIe siècle avec nuages, triangle, rayons etc. Cette décoration était fréquente autrefois. Elle a presque complètement disparu. Le chevet, sobrement éclairé par des petites fenêtres romanes, est coupé entre le choeur et l'abside par un mur percé d'un arc en plein-cintre qui porte le clocher.

Deux tableaux, d'assez bonne facture, ornent la nef. L'un de petite dimension, représente Saint Martial, l'autre le Christ sur sa croix.

Une jolie chaire du XVIIIe siècle rappelle l'époque où les évêques de Saintes venaient en villégiature au château du Douhet. Des traces de litre sont encore très visibles sur le portail.

 ______ Fin du texte de Charles CONNOUË

Les églises de la SAINTONGE (livre 1 épuisé)

édition: R.DELAVAUD (Saintes) _avec leur aimable permission.____________________


 

 

A visiter aux alentours du DOUHET

 

 

  • Le paléosite de Saint-Césaire (à 12 km)
  • Le Musée des Arts et Traditions des Bujoliers - Maison de la Mérine · à  Saint-Césaire

 

 


Retour ART ROMAN

Retour à Belle Saintonge

FIN rev sept 2011/rev 2015