ÉCURAT

d'apres Charles CONNOUË 


ECURAT Commune du Canton Sud de SAINTES (à 5 kilomètres au Nord-Ouest de Saintes)

Église aussi remarquable par sa position a flanc de coteau que par son extérieur et son intérieur.
Dédiée 4 Saint Pierre, elle date du XIIe siècle et a été classée Monument Historique le 12 Décembre 1910.

ECURAT

Son clocher carré à toit plat manque un peu d'élévation, 

mais il est orné de très belles fenêtres romanes et est accompagné d'une tour d'escalier surmontée d'un élégant pyramidion.

ECURAT

La façade avec ses trois baies, dont deux aveugles est intéressante par la qualité de ses sculptures, notamment celles de son portail et surtout celles du bandeau qui, a hauteur des chapiteaux, relie les trois baies entre elles. Ces sculptures sont d'une exécution et d'un fini qui les classent parmi les meilleures de la Saintonge.

L'ensemble de cette façade est malheureusement déparé par un trop volumineux contrefort ajouté au XVe siècle, qui flanque à droite l'angle méridional.

ECURAT

L'intérieur de l'église d'Ecurat est des plus curieux.
Après le portail un large escalier descend dans la nef. 

Deux degrés d'abord, puis douze à quatorze réalisent un sensible abaissement du sol. Ce dispositif donne au vaisseau une hauteur rarement vue dans une église rurale.
Les quatre travées de la nef voûtées en berceau brisé sont séparées par des doubleaux rectangulaires qui retombent sur des colonnes adossées a des pilastres. Des arcs en plein-cintre relient ces piliers et encadrent chacun une fenêtre romane bien ébrasée. 

ECURAT

ECURAT

Les colonnes ont des chapiteaux ornés de feuillages et d'entrelacs.

ECURAT

Le chœur précédé de quatre marches occupe une travée plus courte que les précédentes, quatre forts piliers à double ressauts le séparent de la nef, les deux premiers très saillants forment un étranglement. Ces quatre piliers surmontés de beaux chapiteaux et réunis par une voûte d'arêtes supportent le clocher. L'abside très courte également, voûtée en quart de sphère est éclairée comme le choeur par 

ECURAT

des fenêtres aux angles amortis de talonnettes terminées par d'élégants chapiteaux très travaillés y compris les tailloirs. Les cintres de ces fenêtres finement ornés font ressortir d'intéressants vitraux dont plusieurs sont anciens.
Côté Ouest, sur le mur de façade trois ouvertures en plein-cintre forment une verrière richement décorée qui s'allume de splendides feux au soleil couchant.

L'église d'Ecurat eut en 1242 la visite de Saint Louis. Au mois de Juillet entre les batailles de Taillebourg et de Saintes, marquées par la défaite et la fuite des Anglais. Louis IX cantonna quelques jours dans la banlieue N.-O. de Saintes , c'est-à-dire a quelques centaines de mètres d'Ecurat et peut-être au village même, quoique la tradition assure qu'il occupa la ferme de Mont-Louis aux environs immédiats de la ville.
Cette visite de Saint Louis est rappelée par un vitrail de l'une des fenêtres

Fin du texte de Charles CONNOUE

Les églises de SAINTONGE

(livre 2 épuisé)

édition: R.DELAVAUD à SAINTES avec leur aimable permission.


.

 


La bataille de TAILLEBOURG

eu lieu près d'ÉCURAT vers Port d'ENVAUX ou subsiste sur la charente les vestiges

du pont ou se livra la soi-disant bataille qui selon les historiens: n'aurait été qu'une escarmouche dont la renommée serait due

au célèbre tableau peint quelques siècles plus tard...

et voici la plaque commémorative:

La chaussée surélevée menant au vestige du pont.

 

 

A visiter aux environs d'ECURAT:
Rev sept 2011
album ecurat Album ECURAT

Retour à l'ART ROMAN

Retour à Belle Saintonge